Son enseignement

Malkovsky a passé sa jeunesse dans les grandes forêts, en Bohême. Il a pu malkoobserver longuement la nature et s’en imprégner pour toute sa vie d’artiste et d’enseignant.

Francois Malkovsky
Francois Malkovsky

Il ne cessait d’évoquer les mouvements des travailleurs : bûcherons, forgerons, semeurs…., les cycles de vie des arbres, des animaux, des oiseaux, de l’eau, du vent, des planètes…

C’est en vivant en communion avec la nature qu’il a compris la grande roue de l’univers et les grands principes qui le rythment.
De ses propres observations, avec sa grande sensibilité, il a déduit les bases de sa danse, en la pensant aussi comme un art de vivre.
Il nous a enseigné les principales lois de la nature à appliquer dans les gestes de la danse ou de la vie quotidienne.

Les grands principes d’initiation à la Danse selon Malkovsky :

Rechercher le geste essentiel.

Francine Bouzguenda
Francine Bouzguenda

Commencer par éveiller la réceptivité.
Chercher l’économie d’effort en utilisant la gravité pour faire jouer le poids du corps dans tous les déplacements.
Savoir discerner et utiliser les trois phases du balancier, ce qui permet d’éviter les gestes mécaniques.
Sentir les impulsions qui doivent se propager librement, à travers chaque fibre du corps et
augmenter les réflexes et le potentiel vital de chacun.
Laisser onduler la colonne vertébrale qui devient ainsi le ressort, l’amortisseur des chocs.
Retrouver la double roue des épaules entraînant les jambes en sens opposé.
Trouver le rythme approprié au geste juste.
Ecouter la musique comme source d’émotion et du mouvement expressif.

Malkovsky citait

Cherchez le geste parfait en tout labeur, et pour chaque labeur, le chant qui lui convient : et votre peine se changera en joie !
( Her-Bak  –  Isha Schwaller de Lubicz )

Les gestes de base du répertoire

Mouvement naturel
Mouvement naturel

Ils sont extraits des gestes appropriés aux travaux ou aux sports, ou inspirés par les mouvements des animaux et les éléments de la nature.
Ils sont stylisés, avec des repères corporels, spatiaux et musicaux très précis.

Ils permettent de chercher les notions d’appui, de résistance, d’envol, de jaillissement, de fluidité, de répit dans l’action pour plus d’efficacité.

Janine Bouclier
Janine Bouclier

Nous trouvons parmi eux :

  • la course, la marche, les sauts, les tours ….
  • le semeur, le faucheur  …
  • les pagaies, les cloches, le tennis, la corde à sauter …
  • les jeux de balles, de voiles, le lasso, le fil de soie ….
  • l’oiseau, le fauve, la lionne blessée, le goéland, le tigre en cage ….
  • les flammes, les vagues, le saule pleureur, le vent ……..

Ces gestes de base sont travaillés  non dans l’imitation simple  mais dans leur « essence » : recherche du geste approprié, selon des déplacements et des rythmes variés.  Leur approfondissement apporte une nouvelle connaissance de soi, corporelle et psychique. Leur maîtrise est  nécessaire  pour se « libérer des attaches » et danser pleinement le répertoire ou créer ses chorégraphies.

Les chorégraphies du répertoire

Malkovsky a créé de nombreuses chorégraphies, aux thèmes très divers, notamment sur les musiques suivantes:
Les valses de Schubert et Brahms,
Les danses hongroises de Brahms,
Les danses slaves et valses de Dvorak,
Les valses , mazurkas, préludes, polonaises de Chopin,
Des musiques de Glück, Beethoven, Liszt, Grieg, Debussy, Rachmaninov, Wagner…